Institut français

Institut français

 

PROGRAMMATION ET MODALITÉS DE PARTICIPATION

 

Pour la 7ème année consécutive, l’Institut français s’associe à l’AFCA pour étendre la fête du cinéma d’animation à l’Etranger en octobre 2017. A cette occasion, le réseau culturel français à l’Etranger et ses partenaires sont à nouveau invités à programmer, avec l’aide du Département cinéma de l’Institut français, des films d’animation dans le cadre de projections publiques, débats, rencontres…

 

Cette année, l’AFCA a choisi de décliner quatre grandes thématiques : l’adaptation de romans ou de bande dessinées, l’animation en volume, les monstres et les inventeurs. L’Institut français a choisi de s’associer à cette proposition et a élaboré une programmation autour des deux premières. Le programme autour de l’adaptation comporte 9 films dont La Planète sauvage et Le Roi et l’oiseau. Pour illustrer l’animation en volume, l’Institut français remets à l’honneur le merveilleux cycle Les Quatre saisons de Léon

 

Pour compléter cette programmation, sont proposés par l’Institut français un programme de 3 longs métrages récents, un programme de courts métrages et un grand classique restauré : La Planète sauvage de René Laloux (accompagné d’un court métrage du même auteur, Les Escargots). 

 

Ce sera également l’occasion de saluer la parution du premier livre consacré à l’animation française "Cinéma d’animation – la french touch" de Laurent Valière. 

 

Programmation proposée par l’Institut français

 

 1/ ADAPTATIONS :

 

Romans et contes

 

planete sauvage 6 La Planète sauvage de René Laloux, 1973, 72 min

Le film est adapté d’un roman de Stefan Wul « Oms en série » paru en 1957 – dessin de Roland Topor, 1973, 72 min

Supports : DCP, Ifcinema

Sur la planète Ygam vivent les draags, une espèce d'humanoïdes mesurant douze mètres de haut. Ils ont atteint les plus hauts sommets de la connaissance. Les enfants des draags raffolent de minuscules animaux familiers, les oms, ramenés d'une lointaine planète dévastée, Terra. Mais un jour, l'Om de la jeune Tiwa se révèle plus intelligent et va déclencher une révolte... 

 

La Planète Sauvage est une adaptation poétique du roman. Ce que René Laloux a apprécié dans l’oeuvre de Stefan Wul, c'est "un beau thème, au travers d'une belle histoire". Mais il pensait qu'il était plus difficile d'aborder le fantastique et le futurisme de l'œuvre avec des personnages imaginaires dans un long-métrage d'animation qu'avec des personnages incarnés par des acteurs. Le film prend quelques libertés avec l'œuvre originale. Deux points sont à relever particulièrement : dans le film les Oms décident de se rendre sur le satellite naturel de la planète à bord de fusées tandis que dans le livre ils rejoignent un continent inhabité à l'aide de bateaux. Surtout, la méditation des Draags, élément clé du film et de son dénouement, est absente du roman. Là où le film décrit des Oms capables de vaincre les Draags en détruisant les extra-terrestres réceptacles de leurs esprits en méditation (création pure des scénaristes du film), le roman décrit simplement une défense acharnée des Oms face aux attaques militaires des Draags.

 

Le roi et loiseau 4 Le Roi et l’oiseau, film d’animation de Paul Grimault, 1980, scénario et dialogues de Jacques Prévert, 87 min, d’après La Bergère et le Ramoneur de Hans Christian Andersen. 

Supports :  DCP, blu ray et en téléchargement sur IFcinema

Dans l'appartement secret de Sa Majesté, un peintre met la dernière main au portrait du roi. Mais il a oublié de dessiner d'abord une cage. Et le portrait, qui est l'âme damnée du roi, supprime son modèle et prend sa place. Du coup, l'essence des choses se révèle, l'inexprimable peut s'exprimer. 

 

Sorti en 1980, sa préparation a commencé dès 1946. Jacques Prévert a travaillé près de trente ans avec Paul Grimault sur ce film et travailla sur les dialogues jusqu’à son dernier souffle.

 

la jeune fille sans mains La Jeune fille sans mains de Sébastien Laudenbach, 2016, 73 min

Le film est une adaptation d’un conte des frères Grimm.

Support : Blu ray 

En des temps difficiles, un meunier vend sa fille au Diable. Protégée par sa pureté, elle lui échappe mais est privée de ses mains. Cheminant loin de sa famille, elle rencontre la déesse de l'eau, un doux jardinier et le prince en son château. Un long périple vers la lumière...

 

Sébastien Laudenbach a voulu inscrire son adaptation dans une grande tradition comprenant un temps lointain réinventé, un pays indéterminé et des personnages qui sont davantage des figures que des caractères. « De cet implacable récit métaphorique sur la noirceur de la nature humaine, Sébastien Laudenbach tire un film d'animation lumineux, une oeuvre qui ne cesse de se réinventer sous nos yeux. Les silhouettes, suggérées en quelques traits sûrs et gracieux, dont la pureté rappelle le travail de Matisse, se forment et se défont. Le film s'empare de l'histoire originelle avec une liberté et une poésie étonnantes. » Cécile Mury, Télérama décembre 2016

 

Loeil du loup L’œil du loup de Hoël Caouissin, 1997, 26 mn – 

adapté du roman éponyme de Daniel Pennac (scénario de René Laloux)

Supports : Blu ray et IFcinema

La grille d'un enclos dans un zoo. Un loup tourne en rond. Jour après jour, un petit garçon le regarde et, un matin, ils se regardent et se racontent leur histoire : le Grand Nord, la meute, les chasseurs pour le loup ; le sable de l'Afrique, les forêts, le guépard, le dromadaire pour le petit garçon.

 

Bandes Dessinées

 

Chat du rabbin le Le Chat du rabbin de Johan Sfar et Antoine Delesvaux, 2011, 100 min, 

Le film est l’adaptation de la propre BD de l’auteur.

Support : téléchargement sur IFcinema

Alger, années 1920. Le rabbin Sfar vit avec sa fille Zlabya, un perroquet bruyant et un chat espiègle qui, après avoir dévorer le perroquet, se met à parler pour ne dire que des mensonges. Le rabbin veut l'éloigner mais le chat est prêt à tout pour rester auprès de Zlabya... 

 

Parce que le film est adapté par Joann Sfar de sa propre BD à succès, les dessins originaux et l'histoire ont été respectés. Il avait toujours refusé les propositions d'adaptation qui lui étaient faites, jusqu'au jour où il a envisagé de réaliser lui-même le film. 

 

 aya de yopougon3 Aya de Yopougon de Marguerite Abouet et Clément Oubrerie, 2013, 104 min, Animation

Le film est, à l'origine, une BD en 6 volumes (Gallimard, 2005) traduite dans 15 langues et adaptée par ses créateurs : l'auteur Marguerite Abouet et le dessinateur Clément Oubrerie.

 Supports : téléchargement sur IFcinema, DVD, blu-ray et DCP

Fin des années 1970, en Côte d’Ivoire à Yopougon, quartier populaire d’Abidjan. Aya, 19 ans, partage ses journées entre l’école, la famille et ses deux meilleures amies : Adjoua et Bintou. Les choses se gâtent lorsque qu’Adjoua se retrouve enceinte par mégarde.

 

Passer d'une BD à un film n'est pas chose facile. L'un des points principaux est la musicalité. En Afrique, les mots sont prononcés de manière spécifique de même que la gestuelle y est différente qu'en Europe. Il a fallu éviter les stéréotypes. Clément Oubrerie explique : "Marguerite a non seulement assuré la direction d’acteurs, mais elle a aussi mimé et joué les personnages qu’on a filmés et qui ont ensuite servi de références pour les animateurs". Par ailleurs, le rythme est essentiel et a donné une véritable musicalité au film. Les dialogues accompagnent des dessins davantage complexifiés que dans la BD. Enfin, les couleurs du film sont issues de la BD bien que plus atténuées.

 

ma maman est en amerique elle a rencontre buffalo bill3 Ma maman est en Amérique elle a rencontré Buffalo bill de Marc Boréal et Thibault Chatel, 75’, 2013 

Le film est l’adaptation du roman graphique du même titre écrit par Jean Regnaud et illustré par Emile Bravo, publié chez Gallimard en 2007.

Support : téléchargement sur IFcinema, DCP et blu-ray 

Une petite ville de province dans les années 70. Jean fait sa rentrée à l'école. Quand la maîtresse demande à chaque enfant la profession des parents, Jean réalise qu’il n’est pas comme les autres, s’inquiète et invente une réponse. En fait, sa mère est tout le temps en voyage, et envoie des cartes postales à sa petite voisine, Michèle, qui les lit à Jean. Jean se prend à rêver.

 

La différence narrative entre les deux supports est que le narrateur extérieur du livre disparaît dans sa version cinématographique. Le coscénariste du film, Jean Regnaud, est également l'auteur du livre original. Lorsque les producteurs se sont lancés dans l'adaptation, il leur était impossible de ne pas l’inclure dans l'écriture du film. Ils ajoutent : "Cette histoire est autobiographique et il nous semblait impensable que Jean ne soit pas "maître d’oeuvre". C’est donc lui le scénariste du film ». S'il n'a pas participé à l'animation du film, le dessinateur du roman graphique original, Emile Bravo, a tout de même fortement influencé les artistes lors de la production puisqu'ils ont directement puisé dans ses dessins pour donner vie aux personnages.

 

Poèmes

 

En sortant de lécole Le Repas Programme « En sortant de l’école » - Episodes Guillaume Apollinaire

2016 - 13 films-poèmes de 3 minutes

Support : téléchargement sur IFcinema

La collection En sortant de l’école poursuit sa route pour une 3ème saison. Portée par la vision artistique de 14 jeunes réalisateurs tout juste diplômés, elle prend la main des spectateurs pour un petit voyage en poésie buissonnière et navigue dans le XXème siècle pour mettre en lumière les poèmes de Guillaume Apollinaire

 

A toutes les dingotes et à tous les dingos de Augustin GUICHOT

Automne de Hugo de FAUCOMPRET

Bestiaire ou cortège d’Orphée de Florent GRATTERY

Carte postale de Fabienne WAGENAAR

Fusée-signal de Caroline CHERRIER

Je me souviens de mon enfance de Marie de LAPPARENT

Le Coin de Charlie BELIN

Le Pont Mirabeau de Marjorie CAUP

Le Repas de Émilie PHUONG

Mutation de Loïc ESPUCHE

Saltimbanques de Wen FAN et Mengshi FANG

Un oiseau chante de Mathieu GOURIOU

Ville et coeur de Anne-Sophie RAIMOND

 

bisclavret 4 

Bisclavret de Emilie Mercier, 2001, 14 mn – 

Le film est l’adaptation d’un lai (poème à forme fixe apparu au XIIe siècle) de Marie de France (poétesse, 1160-1210) Le lai du Bisclavret – Le visuel du film rappelle les vitraux des églises.

Supports : Blu ray (collection Folimage en 16 courts métrages) et IFcinema

 

2/ L’animation en volume :

 

l hiver de leon 1 Les Quatre saisons de Léon de Pierre-Luc Granjon, Pascal Le Notre, Antoine Lanciaux

2012, série de 4x26 minutes : L'Hiver de Léon, Le Printemps de Mélie, L'Eté de Boniface, L'Automne de Pougne.

Supports : Blu ray et Ifcinema

En toutes saisons, il se passe des choses étranges dans le royaume d'Escampette. Une épidémie se répand, des livres sont mystérieusement vidés de leurs histoires... Léon et ses amis vont essayer de ne pas tomber dans les pièges de Boniface le conteur ! 

 

3/ Longs métrages récents :

 

louise en hiver3 Louise en hiver de Jean-François Laguionie – 2015 – 75 mn

Supports : DCP et IFcinema

À la fin de l'été, Louise voit le dernier train de la saison, qui dessert la petite station balnéaire de Biligen, partir sans elle. La ville est désertée. Le temps rapidement se dégrade, les grandes marées d'équinoxe surviennent condamnant maintenant électricité et moyens de communication. Fragile et coquette, bien moins armée que Robinson, Louise ne devrait pas survivre à l'hiver. Mais elle n'a pas peur et considère son abandon comme un pari. Elle va apprivoiser les éléments naturels et la solitude, portée par ses souvenirs. 

 

la jeune fille sans mains La Jeune fille sans mains de Sébastien Laudenbach – 2015 – 73 mn

Supports : Blu ray

En des temps difficiles, un meunier vend sa fille au Diable. Protégée par sa pureté, elle lui échappe mais est privée de ses mains. Cheminant loin de sa famille, elle rencontre la déesse de l'eau, un doux jardinier et le prince en son château. Un long périple vers la lumière...

 

tout en haut du monde4 Tout en haut du monde de Rémi Chayé – 2015 – 80 mn

Supports : Blu ray

1882, Saint-Pétersbourg. Sacha a toujours été fascinée par la vie d’aventure de son grand-père, Oloukine. Explorateur renommé, concepteur d'un magnifique navire, le Davaï, il n’est jamais revenu de sa dernière expédition à la conquête du Pôle Nord. Un jour, Sacha décide de partir à sa recherche.

 

4/ Grands Classiques restaurés :

 

Deux œuvres de René Laloux :

Les escargots 

Les Escargots, 1965, 10 min

Dessins originaux : Roland Topor

Un pays est progressivement envahi par des escargots géants. En apparence inoffensifs, ils se révèlent carnivores et particulièrement sournois. Rien ne semble pouvoir leur résister.

 

 

planete sauvage 6La Planète sauvage ,1973, 72 min 

Dessins originaux de Roland Topor

Sur la planète Ygam vivent les draags, une espèce d'humanoïdes mesurant douze mètres de haut. Ils ont atteint les plus hauts sommets de la connaissance. Les enfants des draags raffolent de minuscules animaux familiers, les oms, ramenés d'une lointaine planète dévastée, Terra. Mais un jour, l'Om de la jeune Tiwa se révèle plus intelligent et va déclencher une révolte... 

 Supports : DCP et Ifcinema

 

5/ Le livre :

 132653 couverture Hres 0

"Cinéma d’animation la french touch de Laurent Valière", édité par Les Editions de la Martinière, ARTE Edition et La Fondation Gan pour le cinéma, se propose de raconter l’histoire du cinéma d’animation français, des pionniers du début du XXème siècle avec Emile Reynaud et Emile Cohl jusqu’à nos jours. Y sont évoqués non seulement les grands auteurs mais aussi tout ce qui fait la richesse de l’animation française : l’évolution des techniques, les studios, les séries, les écoles du RECA dont l’excellence des formations est reconnue mondialement. L’Institut français propose aux postes de s’en emparer afin d’en faire la promotion auprès de leurs partenaires - http://www.editionsdelamartiniere.fr/ouvrage/cinema-d-animation-la-french-touch/9782732480114

 

 

---------------------

 

Coordination à l’Institut français : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour valider leur participation, les postes devront obligatoirement s’inscrire (de mai à fin août) sur le site de la Fête de l’animation. C’est à cette condition que pourront leur être fournis les films.

 

Nos coordonnées

AFCA - Association française du cinéma d’animation
53 Bis Rue Rodier - 75009 Paris - France
Tél. : +33 (0)1.40.23.08.13
Mail : contact[a]afca.asso.fr